Cette paire de vignerons a un prix en dehors de Napa. Alors ils ont acheté un château français

Diana Lucz et Steve Lawrence étaient des vétérans de l'industrie viticole de Napa qui rêvaient de posséder leur propre petit vignoble. Dans un autre temps, peut-être, cela n'aurait pas semblé hors de question. Ils avaient des économies. Ils savaient que le vin – et plus important encore, connaissaient l’activité viticole. En 2016, ils étaient mariés et prêts à créer quelque chose qui leur soit propre.

«Nous avions tous les deux gagné beaucoup d’argent», déclare Lucz, qui avait occupé le poste de directeur des ventes dans les caves Bouchaine, Cain et Obsidian Ridge. "Mais nous ne pouvions pas nous permettre d'acheter quoi que ce soit ici. Même pas une maison."

Leur histoire est emblématique de la réalité de la Napa Valley actuelle. Les prix des terrains, en particulier pour les vignobles, sont exorbitants et ne montrent aucun signe d'immersion. Même les paquets les plus modestes de nos jours peuvent commencer à 7 millions de dollars. Cela signifie que les professionnels de l'industrie du vin tels que Lucz, 55 ans, et Lawrence, 58 ans, sont de plus en plus privés des droits de propriété de Napa, laissant ainsi cette précieuse vallée et le cœur de la division viticole américaine. entre les sociétés et les titans de 1 pour cent.

"Vous pouvez difficilement le faire plus si vous êtes un particulier", explique Lawrence, propriétaire d'un vignoble à Napa. "Si ce n'est pas une entreprise, c'est une valeur nette élevée, et c'est souvent une vente pour impôts."

Posséder un vignoble de Napa était hors de question, alors. Cependant, le dernier endroit où Lucz et Lawrence s'attendaient à réaliser leur rêve était à Bordeaux, la région française de référence, qui abrite le liquide le plus convoité au monde. Bordeaux, dont les vins de Napa ont toujours voulu imiter. Bordeaux, où les célèbres bâtiments portant le nom de "Rothschild" peuvent vendre des bouteilles à 500 $ ou plus, telles que à terme.

Mais un château à Bordeaux est exactement ce que Lucz et Lawrence ont trouvé.

Pour moins de 500 000 $, en 2016, le couple a acheté un domaine de 7 acres avec 5 acres de vignobles en bonne santé de 63 ans, ainsi qu'une maison, une cave et une maison d'hôtes à La Pian-sur. – Garonne dans la banlieue sud de Bordeaux. Construit au 18ème siècle, "c'est littéralement un château", dit Lawrence, dont le long curriculum vitae comprend des travaux aux caves à vin Leap de Stag, à Pahlmeyer et à l'Oregon Adelsheim. "Nous n'aurions même pas pu acheter un réparateur de deux chambres à Napa pour cela. "

C'était un achat impulsif. Le couple venait de subir une série de pertes en succession rapide: d'abord le père de Lawrence, puis le père de Lucz, puis la mère de Lucz. Forcés par leur peine de changer et empreints d'un petit héritage, ils ont commencé à chercher une propriété en France, avec l'idée de pouvoir finalement y prendre leur retraite. Ils ne s'attendaient jamais à trouver un endroit pour cocher toutes leurs cases aussi tôt dans leur recherche: une vue magnifique, une communauté accueillante et au moins deux hectares de vigne.

"Nous avons eu un moment" oh s- ", dit Lawrence.


Ils ont fait leur premier millésime en 2017 dans la petite cave sur place, en conservant le nom actuel de la propriété, Château La Corne. Ils exportent directement vers les États-Unis, grâce à leurs relations industrielles de longue date ici. Certes, la propriété générale semblait être une véritable aubaine, mais ils sont toujours étonnés de voir à quel point ils doivent payer leur vin. Même avec les coûts supplémentaires des intermédiaires – importateur et détaillant -, les mélanges blanc et rouge Château La Corne se vendent au prix de 16,95 $ seulement au Wine à Berkeley. (Essayez de trouver un mélange de Cabernet cultivé sur la propriété Napa Valley pour moins de 50 $ ces jours-ci.)

Bien que le marché immobilier de la Napa Valley se stabilise, il est toujours à son plus haut niveau, explique le courtier de Sainte-Hélène, Cyd Greer, qui s’occupe de la vente de maisons de luxe, de vignobles et de vignobles. Greer a déclaré: "Je pense que vous paieriez entre 7,5 et 8 millions de dollars pour quelque chose du genre", a-t-il appris.

Avec "ici", Greer signifie "Prime Napa Valley", les célèbres AVA comme Oakville ou Rutherford; Elle souligne qu'il est possible de trouver quelque chose de beaucoup moins cher dans certaines parties du comté de Sonoma. Elle exprime son choc lorsqu'elle entend dire qu'ils ont payé 500 000 dollars.

"Sept à huit millions de personnes pourraient vous obtenir un petit paquet, un petit vignoble et une structure modeste", a déclaré Greer. "Si aujourd’hui je devais acheter un lopin de terre et construire le vignoble véritablement haut de gamme – pas grand, peut-être une capacité de 30 000 litres – avec une belle architecture et un paysage de haut niveau, vous êtes à 13 millions de dollars pour 15 millions de dollars pour quand vous avez terminé avec la construction ".

Où trouver

Les vins du Château La Corne sont disponibles chez Vino à Berkeley, Oddlots à Albany et Draeger à San Mateo. Le label Dovecote sera vendu ici à partir de juin.

Le résultat? L’exode de Lucz et de Lawrence est extrême, mais de nombreux professionnels du vin entreprenants s’aventurent dans les régions satellites du vin californien, alors qu’ils travaillent tous les jours à Napa, tels que Lodi (voir: Tegan Passalacqua) et Sierra Foothills (voir : Matt Naumann, ancien directeur des ventes nationales chez Failla, qui développe un vignoble dans le comté de El Dorado pour ses vins retrouvés).

Pendant ce temps, les pièces qui nous sommes capables d'acheter des terres à Napa – quand elles deviennent disponibles – ne sont pas les vignerons, ni les directeurs des ventes, ni les directeurs qui ont fait carrière dans l'industrie. Il s'agit de plus en plus de grands établissements vinicoles, de sociétés de capital-investissement ou de riches propriétaires absents, tels que le magnat de l'agriculture de l'Arkansas Gaylon, Lawrence Jr., qui a acheté les caves de Heitz l'année dernière. Les petits vignobles du comté de Napa sont rarement à vendre, dit Greer, car les établissements vinicoles doivent être construits sur un terrain minimum de 10 acres.

Il est évident que Bordeaux compte plus que sa juste part de riches propriétaires terriens, tels que le milliardaire de Hong Kong Peter Kwok, qui a déboursé 30 millions € pour le Château Bellefont en 2018. -Belcier, son septième achat du château de Bordeaux.


Mais si le naufrage le plus élevé est celui de Napa (où les vins les plus chers, comme Harlan et Screaming Eagle, approchent toujours les 1 000 dollars la bouteille), son bas de gamme fait honte à Napa. Les appellations de fourre-tout telles que Bordeaux AOC et Bordeaux Supérieur AOC incluent de nombreux vins distinctifs et bien faits qui se vendent à moins de 30 $ la bouteille. De nos jours, vous pourriez trouver de bonnes bouteilles de Petite Sirah ou de Merlot de Napa Valley à peu près à ce prix-là (même si elles sont rares), mais pas le Cabernet Sauvignon, le produit phare de Napa. Moyenne de l'an dernier – médias – Le prix des raisins Napa Cabernet se traduit par un prix de la bouteille d'environ 79 $.

Bien sûr, ce sont des pommes et des oranges. L'appellation Bordeaux est beaucoup plus grande que celle de Napa Valley, avec près de 300 000 hectares de vignobles situés à environ 45 000 Napa.

Situé à environ 45 minutes au sud de la ville de Bordeaux, le Château La Corne se trouve de l’autre côté de la rivière Sauternes, la célèbre région viticole des desserts. "Il n'y a pas de voitures de prestige sur la route", a déclaré Lawrence. "Cela ressemble un peu à la fin des années 80 à Napa." En d’autres termes, cela n’est pas analogue à Tony Yountville ou à Chichi St. Helena; c'est comme la vallée du pape, dans les régions reculées de l'est du comté de Napa, où les gens disposant de moyens modestes avaient l'habitude de fabriquer des vins à des prix raisonnables. (Même la vallée du pape est maintenant extraite pour le vin haut de gamme, comme nous l'avons signalé précédemment.)

Pour Lucz et Lawrence, la vie du château est un rêve devenu réalité. Au moment des vendanges, leurs voisins les aident à cueillir les raisins, travail toujours ponctué par un grand déjeuner fait maison avec beaucoup de vin. Ils passent leurs journées à s'occuper de leurs vignobles – Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Saint-Macaire, Sauvignon Blanc, Sémillon et Muscadelle – et leurs pommes, poires, cerises et figues, tous issus de l'agriculture biologique. Lawrence jure qu'il a moins de cheveux gris qu'au moment où ils ont déménagé.

"Nous nous sentons très vivants", déclare Lucz.

Le Bordeaux Bordeaux de La Corne en particulier est une star: dominante de cabernet sauvignon, qui sent bon la prune et le cassis, mais ses arômes juteux cèdent à une bouche plutôt austère, avec des tanins riches et une acidité qui encadrent les saveurs de cèdre et de graphite de vin. La petite taille de leur domaine ne permet au couple de ne faire que 100 caisses de ce mélange rouge et 120 d'un mélange blanc (toutes deux étiquetées Bordeaux AOC). Lucz et Lawrence ont également lancé une activité secondaire, un partenariat. avec leur ami Laurent Barbier: une étiquette de vin de style néo-gothique appelée Colombaia, élaborée à partir de raisins achetés à Guascogna, dans le sud-ouest de la France. Dovecote rosé et Sauvignon Blanc seront en vente aux États-Unis ce printemps.

Quand on lui demande quel est son plan de retraite, Lawrence répond que ce n’est pas le cas. C'est le travail qu'ils espèrent faire pour le reste de leur vie. "Nous menons une vie meilleure que la plupart des milliardaires", a déclaré Lawrence. "Nous vivons le style de vie dont nous avons toujours parlé à Napa Valley."

Malgré tout cela, Napa est absent. Lucz revient pour aller chez le dentiste. "Nous serions restés en Californie", dit-il.

"C'était vraiment juste une affaire d'argent."

Esther Mobley est la critique gastronomique et viticole du San Francisco Chronicle. Email: emobley@sfchronicle.com Twitter: @Esther_mobley Instagram: @esthermob