Régis & Gabriele Dansault (Loire)


1regis_dansault_ouche_gaillard_facility
La structure hors de Montlouis

Au fil des ans, elle a racheté des paquets mis à disposition par des agriculteurs à la retraite, qui couvrent aujourd’hui une superficie totale d’environ 15 hectares, dont 5 rouges et 10 blanches. De ce côté de Montlouis, près de La Ville-aux-Dames, les agriculteurs n'étaient pas très intéressés par le vin et il était facile d'obtenir des forfaits supplémentaires leur permettant de cultiver leur superficie d'origine de 2 hectares à leur superficie actuelle de 15. Aujourd'hui, la taille des sa cave a dû déménager dans cette zone commerciale moderne qui, si elle n’est pas très attrayante, offre de meilleures conditions et un meilleur accès qu’une cave pressée ou une ferme. Cependant, ils ont gardé les caves pour l'élévation des vins.


1news_dansault_bottling_so2free_cot
Embouteillage par gravité de CO2 sans SO2

Quand on lui a posé des questions sur la vinification et qu'il est passé à la vinification naturelle, Régis a dit qu'au début il travaillait de manière conventionnelle, même s'il avait déjà utilisé la levure indigène pour la fermentation (il utilisait rarement la levure de laboratoire). , mais il a reconnu qu'à ce moment-là, comme tout le monde, il avait écouté les conseils des techniciens (les vignerons envoyés par la Chambre d'agriculture) et que, précisément, dans la vigne, ils avaient fait ce qu'ils avaient appris à l'école d'agriculture et ce que l'État avait sanctionné. ils leur diraient de faire. Depuis lors, il a progressivement mis en doute la pertinence de ce qui leur avait été demandé. Par exemple, dans le vignoble, ils ont commencé à arrêter certains traitements tels que ceux contre les acariens (acariens) qu’ils auraient dû prendre systématiquement en août, ils ont abandonné ces traitements et puisque tout allait bien quand même. Ils ont fait la même chose pour botrytis parce qu'ils n'avaient pas beaucoup de problèmes avec lui, alors c'est un autre traitement qu'il a abandonné. Ils ont également réduit les herbicides et lorsque, en 1994, son épouse (allemande) le rejoignit au domaine, apporta avec lui la sensibilité allemande à l'agriculture biologique et à la nature (les Allemands étaient bien plus dans les produits biologiques que les Français dans le pays). années 90), ouvrant la voie à une conversion biologique.


1news_dansault_press
La presse

A cette époque, les rouges sont fabriqués dans cette structure et ne restent pas en chêne. Maintenant, ils ont tendance à embouteiller les cuvées au cours de deux périodes de l’année, c’est la mise en bouteille de printemps pour les cuvées qui sont du côté floral et aromatique, y compris les rouges, dont beaucoup sont des vins de soif. La deuxième mise en bouteille aura lieu plus tard dans l’année, il s’agit de vins plus complexes qui passent par un ascenseur plus long.

Après avoir appuyé sur les blancs avec cette presse pneumatique, c'est une lumière débourbage et ensuite, il est transféré dans la cave quelques kilomètres plus loin pour faire fermenter davantage (ou le faire démarrer s'il n'a pas encore commencé) dans des cuves et des grands fûts. Maintenant, les rouges sont fabriqués sans sulfites, même pour la mise en bouteille, les blancs n'ont pas de sulfites jusqu'à la mise en bouteille, et lors de la mise en bouteille, certaines cuvées obtiennent 2 et un rien du tout. Pour les blancs secs, ils ont souvent craché entre un lot sans et un lot avec.


1regis_dansault_chenin1
Chenin

Nous avons conduit à un premier lot de Chenin, en fait c'est plus ou moins un bloc de 4-5 hectares sur le plateau de Montlouis. c'est le terroir de la Closerie à l'est de Montlouis, non loin du château d'eau situé à l'altitude la plus élevée près du village,

1regis_dansault_chenin_vineL'avantage évident est que ces vignobles sont moins sujets au gel que les vignobles les plus bas. Ici, sur ce bloc, Régis n'a que des blancs et seulement du chenin. Une partie de cette surface est constituée de terrains et de parties (fermage). Le sol convient bien au chenin avec un sol argileux / siliceux (silex) ou par endroits sur le grès / argile, particulièrement adapté aux blancs. Les terroirs de l'autre côté de Montlouis sont plus anciens mais plus légers et ne produisent pas la même qualité. Ces vignes ont été plantées en 1998. Régis observe la taille en disant en riant qu'il espère que les garçons ont bien travaillé. Il ajoute que cette année, la taille a été réalisée par les érudits de l'école de viticulture d'Amboise, bien sûr. accompagné d'un instructeur. Il a quand même remarqué des imperfections mais il ne semble pas trop énervé, ajoutant que ces jeunes doivent commencer quelque part un jour …

Dans ce bloc, certaines ont été plantées en 2000, certaines en 1989, il y a différentes générations, mais elles ont plus ou moins 20 ou 30 ans.


1regis_dansault_chenin2
Autre Chenin

Nous avons roulé sur un autre côté du pâté de maisons, ici la terre venait d'avoir son décavaillonnage pour déraciner les mauvaises herbes sous les fils, Régis a dit qu'ils devaient maintenant
rendre le terrain maniable pour les tracteurs.

En parlant des autres paquets qu'ils ont pris dans la région de La Ville-aux-Dames, où ils ont les variétés rouges, les paysans là-bas, à l'ouest de Montlouis, n'étaient pas beaucoup 1regis_dansault_chenin2decavaillonnageintéressés par les vignes, ils conservaient de petits emballages pour la consommation familiale ou pour des ventes très locales. Quand ils avaient Chenin, ils n’avaient même pas demandé l’AOC et quand ces fermiers prenaient leur retraite, ils achetaient parfois un paquet de paquets rouges et blancs éparpillés; il ne pouvait pas refuser les rouges bien qu'il soit plus intéressé par Chenin et achète donc le tout. Ces emballages n'étaient pas cultivés de manière biologique ni par eux-mêmes. Ils ont commencé par la conversion d'un premier emballage en 2000; ils n’étaient pas équipés des outils adéquats pour l’agriculture biologique (pour le sol et le labour en particulier), ils ont donc procédé à la totalité des opérations de transformation à la main pendant quelques années avec le recul du raisin et de l’achat des machines appropriées, convertissant toute la surface en agriculture biologique en 2007. Aujourd'hui, ils ont une paire de parcelles labourées avec un cheval de trait, c’est l’œuvre de Jean-François Lafon, un professionnel qui travaille pour les autres.

Pour le travail à la vigne, ils font partie d’un CUMA (créé en 2001) avec d’autres agriculteurs biologiques (le même que celui de Frantz Saumon) et avec cette structure collective de machines partagées, c’est aussi un thérapeute expert, pratique pour Régis, ses parcelles étant dispersées dans toute la région. C'est très précieux, ils payent le chauffeur pour son temps et il connaît bien le travail sur le terrain, étant donné que la plupart des producteurs de CUMA traitent de l'agriculture biologique. À propos, on dit que Montlouis a le pourcentage le plus élevé d'agriculteurs biologiques en France.


1news_dansault_hay_for_frost
Foin contre le gel

Lors de ma visite, il y avait un risque de gel dans les vignobles de Montlouis et les paysans avaient envoyé les meules de foin (généralement les anciennes qui ne convenaient plus aux animaux) le long des colis allumés tôt le matin si les températures glaciales étaient confirmées. pendant la nuit (n'a pas confirmé cette nuit, j'ai appris plus tard). Au début, il peut y avoir un risque et ces meules de foin peuvent faire la différence et réchauffer suffisamment de surface pour éviter le gel, le truc étant que le foin ne doit pas brûler trop vite car le risque de gelée dure généralement quelques minutes. heures tôt le matin, il faut donc les garder humectées d’eau pour qu’elles restent brûlées par la fumée pendant quelques heures. À Montlouis, il y a quelques années, ils ont utilisé 7 hélicoptères pour déplacer l'air (cela fonctionne également), mais cela n'a pas fonctionné car le gel le plus dur s'est produit avant l'aube (ce qui est très rare) à une heure de la journée où les hélicoptères ne sont pas autorisés à voler.


1regis_dansault_cuverie
Cave à vin

Nous sommes ensuite allés dans cette cave où ils ont gardé des chars et des caves. parlant de vinification et quand ils ont commencé à travailler sans utiliser de SO2, Régis dit que pour les Blancs, ils ont toujours travaillé avec des autochtones
1news_dansault_cave1levure, elle serait vinifiée en fûts de 600 litres (tonnes est sa parole) et en acier inoxydable
1news_dansault_caveles chars plus tard quand ils avaient plus de volume. Au début, ils utilisaient des fûts de Bordeaux plus petits, ils y fermentaient le jus et, plus tard en hiver, ils chargeaient et ajoutaient un peu de soufre pour éviter l’oxydation, comme tout le monde, en particulier les c. La commission d'accord de l'ACO craignait que le vin ne reçoive pas son AOC à cause des notes oxydantes.

Mais des années plus tard, ils se sont rendus compte, en partie grâce à ce qu’ils avaient appris d’autres producteurs, qu’ils pouvaient éviter cette démarche, par exemple, ils ont appris par la bouche que Chidaine ne l’avait pas utilisée et que tout allait bien. Alors, à un moment donné, ils ont cessé de se désagréger et d’ajouter du SO2, laissant le vin vivre en silence. En fin de journée, dit-il, vous réalisez que tant que le vin reste sur ses lies, il n'y a pas besoin de s'inquiéter de l'oxydation.

Ils utilisent des réservoirs en acier inoxydable ici pour le chenin. Ils effectuent également des macérations carboniques, mais dans la structure moderne, car les réservoirs en plastique permettent de travailler plus facilement et de placer un gaz neutre au-dessus. il y a quelques réservoirs en béton (grands réservoirs carrés) dans cette cave et il a travaillé avec eux, mais plus maintenant (à cause des volumes plus faibles pour la cuvée, je suppose).


1regis_dansault_cellar_passage
Passage entre deux caves

Mais même quand ils utilisaient encore des sulfites, ils avaient considérablement réduit leurs doses. En fait, ils se sont convertis à l'agriculture biologique en 2007, ont été certifiés en 2010 et ont alors entendu parler de vins élaborés sans sulfites. Bien avant de produire des vins primeurs (vers 1998), c’était les premières versions du Gamay pour lesquelles ils essayaient d’ajouter du soufre comme il fallait le faire sur le jus, mais le problème est qu’ils se sont bien occupés de l’ensemble du raisin à moment de la récolte (à la main), il n’y avait pas de jus au fond de la cuve de fermentation pour faire passer le soufre en premier; ils se sont donc sentis obligés de presser quelques raisins pour obtenir suffisamment de jus de soufre, le mettre en place. Plus tard, sentant une absurdité avec des raisins si sains, ils ont cessé d’utiliser du soufre, c’est leur début avec une vinification sans SO2. Ils ont quand même ajouté des bouteilles parce que les techniciens ou les œnologues de la Chambre d’agriculture leur avaient dit qu’il était nécessaire, même s’ils n’en avaient pas mis pendant la vinification, il leur aurait fallu ajouter de 4 à 5 grammes une fois (ce qui a été expliqué comme préférable d'ajouter plus tard).


1regis_dansault_cellar_door
Porte de cave

Puis, en 2010 (année où ils ont été certifiés biologiques pour l’agriculture), ils ont décidé de diviser la cuvée en deux, une pour la mise en bouteille de SO2 et rien d’autre. 3 mois plus tard, le technicien / viticulteur est venu à la cave et a goûté à l'aveugle. Ce qu’ils ont observé ce jour-là (Régis l’avait déjà vu parce qu’il n’avait pas attendu 3 mois avant de le goûter comparativement) c’est qu’un des lots avait commencé à s’oxyder et étrangement (cela rendit le technicien perplexe) c’était le lot avec SO2, et le L'autre chose est que presque tout le monde préférerait la version sans soufre lorsqu'elle est dégustée à l'aveugle. Ainsi, à partir de cette année, ils ont compris que le vin pourrait être meilleur et même se comporter mieux en termes d'oxydation. Ils ont commencé à mettre en œuvre cette production sans sulfites sur tous les rouges, divisant en deux lots, un avec, un sans.


1regis_dansault_cellar_demi-muids
Demi-muids

Quand on lui a demandé qui étaient ses acheteurs à l’époque et comment ces changements s’étaient traduits, Régis a répondu que tout cela avait déjà changé avec l’agriculture biologique, puisque le vin ne pouvait plus se vendre à un prix inférieur. en raison du travail supplémentaire et des rendements plus faibles. Même s’ils n’ont pas tellement augmenté les prix, les habituels ignori ont chuté alors que d’autres sont restés et en ont trouvé de nouveaux, comme les cavistes et les bars à vin, certains trouvent la dolmaine par Internet, mais Régis et Gabriele ont également contacté des acheteurs potentiels participer à des foires du vin, mais avoir un agent local pour la région et Régis se déplace parfois un peu sur de longues distances. Régis explique qu'ils exportent peu en ce moment. Ils ont vécu depuis 2012 des années difficiles (principalement des gelées, année après année) en termes de volumes qui n'ont pas aidé.

Quand on lui demande si cela filtre ses vins rouges, il répond que cela dépend, ceux qui sont embouteillés à l'avance sont généralement filtrés. L’autre chose qu’il dit, c’est que même s’ils sont fabriqués et mis en bouteille sans sulfites, s’il n’ya pas de sucre résiduel, ils peuvent le laisser tels quels, sans filtres, sinon ils peuvent filtrer par précaution. Il y a un risque d'arômes déviants s'il y a un peu de remake de sucre. Je lui ai dit que pour des gens comme moi, certaines valeurs par défaut valent mieux que de priver le vin de sa filtration (je pense que cela devrait être la prochaine étape pour Régis, osant les non filtrés …).


1news_dansault_cave_tonne
A tonne ou 600 litres de demi-muid

Maintenant, ils utilisent toujours une mèche de soufre quand un baril est vidé s'il doit rester vide pendant un moment, mais avant de le remettre en place, ils les arrosent pendant un long moment et rincent le soufre. Et ceci parce que dans les premières années de leur vinification sans soufre, ils ont fini par trouver plus de sulfites dans les analyses de laboratoire qu'ils n'en avaient mis, il était évident que cela provenait des résidus dans le baril. Maintenant, quand ils apportent l'échantillon au laboratoire, quand ils n'ont pas ajouté de sulfites, le laboratoire ne peut pas les trouver. Il y a aussi un problème avec les laboratoires vinicoles, l'analyse des sulfites la moins chère n'est pas très précise et ne peut indiquer que "moins de 20 mg" ce qui les empêche d'imprimer sur l'étiquette "ne contient pas de sulfites "(ça doit être moins de 10 mg pour ça), alors pour les cuvées 2018, ils vont mettre en bouteille, ils ont demandé une analyse plus précise (ce qui est plus cher) et tous les vins avaient moins de 10 ans.

Les fûts de grande capacité sont aussi pour les blancs, ils ont l’air vieux et noir, mais ce n’est qu’un moule, ils ne sont pas si vieux, surtout parce que cette cave était très humide (maintenant, elle est ventilée pour la rendre plus sèche).


1regis_dansault_cellar_demi-muid2
Un autre demi-muid

La fermentation dure souvent quelque temps, en partie parce que la ventilation réduit la température et dépend également de la vigueur de la levure indigène. De plus, ils ne mettent pas d'engrais dans le vignoble, ce qui contribue à ralentir la fermentation, mais Gabriele et lui ne le sont pas. pressé, des fermentations plus lentes leur font du bien
1news_dansault_demi-muid_vallaurinecuvées demi-sec et moelleux (vins moelleux). Pour ces vins, la fermentation s'arrête toute seule ou, si elle ne les refroidit pas, le processus est arrêté et ensuite filtré (pauvre en germe). Pour certains de ces vins doux, ils ajoutent du so2, pour d'autres pas, et pour ceux qui l'obtiennent, il sera faible par rapport à la norme. Et ils ont remarqué que même pour les vins doux, il est plus stable de ne pas en ajouter, car si vous ajoutez du SO2, seule une partie de la population de levure s'arrête, les plus robustes survivent et sont donc plus susceptibles de commencer à se référencer. Cela me fait penser au fromage au lait cru, il y a tellement de bactéries en compétition que personne ne domine et le fromage sera en fait plus sûr à manger … À propos, 2018 sera un excellent millésime pour les vins doux.

Quand on lui demande si Moelleux est facile à vendre, Régis répond que, bien sûr, c'est un peu plus difficile que Chenin, mais lorsque les gens le goûtent, ils sont convaincus (et je pense que ceux sans SO2 sont encore meilleurs). De plus, ils ne produisent pas de vins doux chaque année, ils ont besoin d'un bon potentiel et de bonnes conditions météorologiques en fin de saison.

Sur la gauche, vous pouvez voir un nouveau demi-muid récemment acheté, mais aussi une capacité de 600 litres. tonne, le vin sera certainement de chêne, mais il se mélangera avec d’autres navires. Le nouveau tonneau est produit par Vallaurine dans le Rhône, je n'en avais jamais entendu parler auparavant. Ils ont mis dans un chenin sec qui sera assez fort pour équilibrer le chêne.


1regis_dansault_cot_unfiltered
La Côt non filtré

Encore intrigué par le fait que Régis répugne à laisser bon nombre de ses cuvées non filtrées, je lui demande ce que ses pères ont fait à ce sujet. Il dit qu'il n'a pas filtré et que le vin était souvent plutôt trouble (personne ne vendrait localement et ne filtrerait à ce moment-là). Quand Régis est arrivé dans la ferme viticole, tout juste sorti de l’école du vin, il lui a dit qu’il devrait filtrer, au moins les Montlouis, le Chenin. Son père a gracieusement accepté et a demandé à un collègue d’apporter son système de filtre à plaques à la cave pour mise en bouteille. Le vin est sorti à l’air libre, mais le problème est qu’il avait aromatiquement obtenu un goût de carton à cause du filtre en plaque de cellulose qui n’avait pas été lavé assez longtemps dans l’eau … Je pourrais dire que c’était un signe de prudence prévoyance des manières de son père d'avoir évité de filtrer jusque-là …


1regis_dansault_gabriele
Gabriele Dansault

De retour à l'hôtel, j'ai goûté des gagnants avec Gabriele, Régis devant apporter un peu plus de foin avec le tracteur. J'ai demandé le nombre de cuvées, mais il y en a tellement que c'est difficile à dire, surtout que beaucoup de cuvées sont divisées avec et sans SO2. Pour ceux qui n’ont pas ajouté de sulfites, ils ont mis une petite étiquette en français "Sans sulfites ajoutés"ce qui signifie pas de sulfites ajoutés (image ci-dessous).

Gariele, qui a également étudié à l'école du vin d'Amboise entre 1997 et 1998, se souvient que les enseignants de l'époque étaient sceptiques quant à la vinification sans sulfite, avec un air perplexe quand elle et d'autres étudiants posèrent des questions sur le problème. Il se trouve qu'il en a rencontré deux récemment et que depuis lors, ils se sont retournés, maintenant largement ouverts et intéressés par la vinification sans SO2 …


1regis_dansault_jubliliss2017no_added_so2


__ Jubiliss Montlouis-sur-Loire 2017, une méthode champenoise pétillante élaborée avec du Chenin. La bouche est très douce avec des bulles modérées. Il dit que pendant quelques années, ils utilisent le sucre des raisins pour la seconde fermentation: ils font un premier vin qui fermentera jusqu'à la fin, il s'assèchera. Ils choisissent séparément
1regis_dansault_jubliliss2017des raisins susceptibles de faire un vin doux,
1regis_dansault_jubliliss2017_labelpuis il embouteille le vin avant de finir son sucre et c’est ce qu’ils ajouteront pour la seconde fermentation, parfois aidé par un pied de cuve redémarrer.

Donc, en fait, comme un animal de compagnie, tout est dû à la fermentation des sucres de raisin, il n'y a pas de sucre ajouté ailleurs (de plus en plus de personnes remettent en question les vins de Champagne sur ce thème, lorsque le champagne a été "inventé", il était évident que le jus de raisin était refermenté dans la bouteille, donc pour le reproduire, du sucre externe a été ajouté). Les établissements vinicoles en Champagne n'aiment pas travailler de cette manière en réintroduisant le jus de raisins sucrés, car il est plus difficile de calculer la pression, vous pourriez perdre le but. Le vin de base de Jubiliss est filtré, mais ce n’était pas du SO2. Très intéressant et raffiné. Prix ​​de vente 13 € ou 14 € TTC. Vraiment une très belle bulle, une excellente alternative au champagne.


1regis_dansault_closerie_epikurioIII
La Closerie et Epikuria III

__ La Closerie, Montlouis-sur-Loire 2017, Chenin. Premièrement, la version avec addition de sulfite (les étiquettes sont similaires, mais le dessin comporte des traits carrés avec-so2 alors que ceux-ci sont arrondis à l’extérieur). Expression aromatique au nez, idem pour la bouche. Neat,
1regis_dansault_ouche_gaillard_corkbouche propre avec côté généreux mais sans lourdeur. 13% d'alcool. Gabriele dit que cela ne va pas avec les fruits de mer, mais avec le poisson tant que c'est une sauce, même avec du beurre. Le SO2 représente environ 20 mg.

__ Epikuria III Montlouis-sur-Loire 2017, sans adjonction de SO2 (même terroir que La Closerie mais ce vin ne contient pas de sulfite). Belle expression franche dans la bouche, je crois un côté minéral qui ressort. Très harmonieux, on sent qu'on peut boire facilement. 12% d'alcool. Peut-être choisi un peu plus tôt. Gabriele raconte comment, ici, ils ont découvert que garder le vin dans sa demeure était le meilleur antidote contre l’oxydation, lorsqu’ils ont fabriqué Epikuria II afin que les clients ne soient pas surpris par un changement de vin. Il rigole que changer de nom de temps en temps avec III n'était pas justifié sans autre vinification, à l'exception d'un élevage plus court en 2017, car ils avaient besoin de vendre du vin (gelée en 2016).


1regis_dansault_menestrel2017
Ménestrel 2017

__ Menestrel Montlouis-sur-Loire 2017, une demi-seconde sans SO2. C'est leur premier SO2 en demi-seconde (ils avaient déjà fait du moelleux auparavant, mais pas en demi-seconde sans SO2) .12-14 grammes de sucre résiduel. Couleur: légèrement rose, il s'agit d'oxydation, mais aussi de botrytis. Bel équilibre, pas de vraie douceur extérieure. Vin intéressant Encore une fois, il est rare d'avoir des vins doux sans SO2, cela vaut vraiment la peine d'essayer cela. Cela ressemble à de la lumière dans l'alcool, même s'il est écrit 13% sur l'étiquette. Gabriele dit que c'est bon avec la nourriture exotique et asiatique. 14,5 €.


1regis_dansault_troubadour2015
Moelleux 2015

__ Troubadour, Montlouis-sur-Loire Moelleux 2015. Flacon en verre neutre qui permet d'obtenir la couleur claire des carreaux. Même sans SO2, celui-ci était filtré mais toujours légèrement trouble. Gabriele dit qu’à un moment donné, cela a fonctionné un peu, puis s’est arrêté. Pas de CO2 sur la langue de toute façon, et bon signe pour moi, cela signifie que la filtration n'était pas trop serrée. Nez discret Alcool léger, 11,5%. Très délicat et aromatique avec des notes d'écorce d'orange, donc facile à boire et à siroter. Il dit que par expérience, vous pouvez garder la bouteille ouverte pendant une semaine et l'air va bien (si vous ne la finissez pas immédiatement).


1regis_dansault_heliodor2017
Liquoreux 2017

__ Heliodor, Montlouis-sur-Loire 2017, avec SO2 (environ 50 mg pour cela, comparé à la norme de 210 ou 250 mg). Probablement environ 80 grammes de sucre résiduel. Beau aussi la couleur. 11% d'alcool. Très raffiné, frais. Ils ne font pas de liquoreux chaque année. En 2017, la fin de saison était belle et ils ont donc décidé d'en faire une. La région peut être humide et il y a un risque de moisissure incorrecte sur les raisins. Sympa à l'apéritif ou même au foie gras.

Voici un document technique ITV intéressant sur le SO2 et les vins doux en France: à la page 13, nous apprenons qu'il est possible d'ajouter du SO2 jusqu'à 260 mg / litre pour les vins doux de plus de 5 grammes. de sucre résiduel et dans le tableau bleu, on peut lire qu’elle s'élève à 400 mg / l pour certaines AOC comme Sauternes, Jurançons, Quart-de-Chaume …


1news_dansault_farandole2018
Gamay

__ Farandole, Val de Loire 2018. Macération carbonique de 6 jours. D'après l'étiquette (coups de pinceau carrés), je comprends qu'il y avait un peu de SO2 (pas pendant la mise en bouteille, mais pendant la vinification car cela semblait un peu volatil, mais cela s'est avéré être une fausse alerte avec un test inexact effectué par le laboratoire, très peu de SO2 ajouté dans tous les cas) et je me rends compte qu’en 2010, j’avais aussi eu un peu de SO2 entre eux. Régis, qui nous a rejoint, dit qu'il n'a peut-être pas le goût de 2010 que j'ai eu il y a quelque temps. Je suis d'accord, plus léger avec un type d'arômes de grenadine dans la bouche. Excellente sensation de nez.
1regis_dansault_volubilis2018Mais la substance se sent plus subtile 1regis_dansault_pierre_de_lunece dont je me souvenais pouvait être une filtration ou quelque chose comme ça.

__ Volubilis 2018 (d'une bouteille sans étiquette), Gamay sans SO2. Même carbo. Très fruité
Un peu de tanin dans la bouche, mon estomac l'adore fort! La couleur est aussi relativement légère. Régis dit que ça a été filtré, ils ont dû le faire car il y avait du sucre résiduel, si peu.

__ Pierre de Lune 2017, Cabernet Franc, même sans sulfites ajoutés. Nez excitant, avec un côté piquant comme Aunis. Expression de tanins agréables avec une légère amertume à la fin. Cela a peut-être été filtré (pour moi c'est la nouvelle frontière qu'il faut vaincre …).

__ Pierre de Lune, Cabernet franc 2014. Un peu plus réduit. Notes de cerise, clafoutis. Je n'ai même pas de sulfites. Super doux, vin soyeux, je l'aime.

__ Bruyère Marin, Côt 2018, une semaine de carbo avec des grappes entières récoltées le 20 octobre et laissées sur lies jusqu'en mars sans déchirure (idem pour Cab Franc), sans SO2 en permanence. Une filtration légère, dit-on, vient d'être mise en bouteille. Super nez. Goûtez assez bien pour un vin fraîchement mis en bouteille.


1regis_dansault_uncorking_red
Déboucher un gamay

Nous étions sur le point de terminer cette dégustation lorsque Régis a dit quelque chose d'intéressant à propos des techniciens (de la Chambre d'agriculture, le vigneron de facto qui recommandait depuis des décennies les caves familiales), dit qu'il y a 5 ou 6 ans, dites-leur de faire des blancs sans sulfites qui auraient souri, mais maintenant c'est changé, les mêmes personnes se rendent compte qu'elles pourraient produire des vins intéressants et que de plus en plus de vignobles le font. Il a ajouté que les laboratoires d’analyse avaient également changé la façon dont ils recommandaient un rapport d’essai donné: jadis, c’était une phrase du type "il faut ajouter autant de grammes de SO2", puis passer à "vous pouvez ajouter plusieurs grammes. de SO2 "et il dit qu'il pense maintenant qu'il ne met même pas ces conseils à ajouter …

Eh bien … les choses tournent lentement mais sûrement …

Domaine de l'Ouche Gaillard

Régis et Gabriele Dansault

1 rue Gaspard Monge

Montlouis-sur-Loire 37270

téléphone 02 47 44 36 23

La page du domaine

regis.dansault (at) wanadoo.fr

La page Facebook de L 'Ouche Gaillard


1montlouis_bottle_monument
Montlouis bouteille géante dans un village voisin